« Fais un effort ! »

La question du poids est souvent associée à la culpabilité.

Pourquoi ?

Parce que nous l’associons quasi exclusivement à l’alimentation et aux apports caloriques.

Ainsi, il est courant de penser qu’il suffit de restreindre son alimentation pour perdre du poids. Beaucoup de gens sont encore persuadés que celui qui grossit, mange trop !

Cela explique pourquoi les régimes ont du succès.

Certaines personnes pensent que si un régime “ne marche pas” c’est parce que la personne a craqué. Ce serait donc de sa “faute”.

Et il est courant que l’entourage, voire le médecin mettent la pression sur un patient. On lui dit “fais un effort”.

Mais cette attitude est à la fois injuste et contreproductive.

Car si vous prenez du poids, ce n’est pas forcément de votre faute. En revanche, le fait de vous sentir coupable pourrait vous faire grossir ! (7)

Tant pis, je jette mes livres et mes magazines sur les régimes par la fenêtre!

Il est certain que l’alimentation joue un rôle dans la prise de poids. Cela a même été démontré dans une étude où les scientifiques se sont amusés à “fabriquer des obèses”(8).

Ils ont avalé 5 à 6 fois plus de calories que la normale et sont devenus obèses. Puis, ils ont repris leur alimentation habituelle et ont perdu les nombreux kilos superflus.

En clair, si vous prenez plus de quinze repas par jour, il est logique que vous soyez obèse.

Mais si vous ne prenez que trois repas par jour et que vos repos sont équilibrés, alors le problème n’est pas lié à la suralimentation.

Dans ce cas, il est évident qu’un régime ne vous apportera rien.

Vous « affamez » ne résoudra pas le problème.

Tout ce que vous obtiendrez en suivant un régime ou une diète, c’est de suivre une alimentation au rabais qui vous privera de nombreux apports nutritionnels.

Au bout de quelque temps vous serez carencé. Et cela aura des effets délétères sur la prise de poids.

Lorsque vous arrêterez ce régime et retrouverez une alimentation « normale », vous prendrez bien plus de poids que si vous n’aviez pas fait de régime.

Déprimant.

Ou pas.

Peut-être que la vie n’est pas faite pour être mal traitée, que la souffrance que l’on s’impose n’est ni la voie du bonheur, ni celle du poids idéal !

À méditer.

Share This Content!